Eau des installations de baignade et de douche accessibles au public

Eau des installations de baignade et de douche accessibles au public

Bottom of a pool

La Loi fédérale sur les denrées alimentaires et les objets usuels (Loi sur les denrées alimentaires, LDAl) du 20 juin 2014 définit pour la première fois l’eau des installations de baignade et de douche accessibles au public comme un objet usuel. L’Ordonnance sur les denrées alimentaires et les objets usuels (ODAlOUs) décrit en outre l’obligation d’auto-contrôle. La définition des installations de baignade et de douche accessibles au public et les exigences auxquelles doit satisfaire cette eau se trouvent dans l’Ordonnance du DFI sur l’eau potable et l’eau des installations de baignade et de douche accessibles au public (OPBD).

 

Ainsi, les hôtels, les hôpitaux et les maisons de soins par ex., mais aussi les exploitants de complexes sportifs et d’installations de loisirs sont tenus de vérifier régulièrement la qualité de leur eau de douche et de baignade. L’ampleur et la fréquence de la vérification sont à fixer en fonction du risque et à consigner dans le concept d’auto-contrôle.

Notre gamme de prestations dans le domaine de l'eau des installations de baignade et de douche accessibles au public

L’eau en tant qu’objet usuel ne doit pas présenter de risque pour la santé des consommateurs si elle est utilisée dans des conditions normales. Grâce à notre gamme de prestations, nous permettons à nos clients de satisfaire à l’obligation d’auto-contrôle.

Analyse et conseil

Si vous le souhaitez, nous nous occupons de toute la gestion du projet : choix des stations d’analyse appropriées, prélèvement et analyse des échantillons en laboratoire, évaluation des résultats et élaboration de rapports.